Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/03/2009

LES AVENTURES DE LUCKY LUKE T3 : L’HOMME DE WASHINGTON

dyn007_original_400_545_jpeg_2551150_23979ad7cb18a221e7c3a6d283d82579.jpgDessin : Achdé – Scénario : Gerra – d’après Morris.

Résumé (de l’éditeur) :
Bien que la guerre de sécession soit finie depuis des années, la situation est tendue aux États-Unis. Les élections présidentielles vont avoir bientôt lieu et verront comme à l'habitude le candidat démocrate affronter celui républicain. Rien de bien extraordinaire. Mais voila, deux hommes se présentent pour le parti républicain. Il y a Rutheford Hayes, le candidat officiel, et Camby un candidat auto-proclamé. Le second voulant à tout prix faire disparaître le premier, le parlement charge Lucky Luke d'assurer la protection du candidat Hayes durant son voyage dans l'ouest où celui-ci veut faire connaître son programme. De nombreux accidents ont lieu durant ce voyage, et assez vite notre héros comprend qu'il y a un traitre parmi l'équipe.


Mon avis :
C’est le troisième album de la paire Achdé et Gerra. Les avis sont fort divergents à propos du tandem. Si Achdé fait l’unanimité au niveau du dessin, c’est loin d’être le cas pour Laurent Gerra, le génial imitateur, au scénario. Achdé a un graphisme fort proche de celui de Morris, il n’y a vraiment rien à redire à ce sujet. Pour le scénario, Gerra doit supporter la comparaison avec Goscinny et ce n’est pas gagné... Les scénarios de l’après-Goscinny n’avaient pas été bien extraordinaires. Ils étaient forts inégaux entre le moyen et le pitoyable pour certains. Mais, ce n’était pas une tâche insurmontable…En réalité, je pense que Gerra ne s’en tire pas trop mal. Il y a beaucoup de bonnes idées, peut-être trop… C’est une bonne idée au départ de faire référence à la vraie histoire de Ruthie Hayes qui a fait rentrer le téléphone et bannir l’alcool à la maison blanche …Sa femme était surnommée « Lemonade Lucy ». D’où une série de « running gags » tournant autour de l’alcool. Le scénario s’en enrichit et donne une coloration véridique à l’histoire. Par contre, Gerra devrait épurer son scénario plutôt que de le surcharger de bons mots, de clins d’œil à toutes les cases. A force de vouloir trop en mettre, beaucoup tombent à plat ou perdent de leur saveur. Malgré ce bémol, cela donne malgré tout un bon album. Lucky Luke revient en forme et est sur la bonne voie…Bonne nouvelle !

7/10
On en parle sur le forum. ICI.

Les commentaires sont fermés.