Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/04/2009

LES GARDIENS DU SANG- T1 : Le crane de cagliostro

dyn005_original_400_530_jpeg_2551150_328888d3f67a2dfc6896314380fe4c44.jpgDessin : Falque-Jusseaume- Couverture :Julliard – Scénario : Didier Convard
Editions Glenat –Collection : La loge Noire.

Résumé (de l’éditeur) : La troisième saison du Triangle secret. A la découverte sanglante des origines du bras armé du Vatican. Paris. De nos jours. Quelques années avant les événements que l’Histoire retiendra sous le nom de “Triangle secret”. Deux étudiants en théologie conversent passionnément dans les allées du séminaire de Saint Sulpice. Un journaliste vient en effet de révéler l’existence d’une milice secrète placée sous la houlette du Vatican : les Gardiens du sang. Particulièrement incriminé dans l’article, le Cardinal Motteli, consultant en Génétique auprès du Pape, et dont il se susurre qu’il occuperait une place de choix dans l’organisation... Si ce n’est que dorénavant Mottelli occupera une place de choix dans la mémoire de ses pairs. Alors que les étudiants passent devant son bureau, ils en voient sortir un jeune homme tâché de sang. Et le couteau encore rouge et frais du sang du Cardinal qu’il vient de tuer... Le jeune homme, Jean Nomane, s’enfuit prestement. On ne sait rien du fuyard. Juste qu’il avait disparu de la circulation ces trois dernières années. Sans doute parce qu’il avait beaucoup à se reprocher. A moins qu’il n’ait mis le doigt sur un terrible secret...


Mon avis :
Voilà une des séries les plus passionnantes de cette dernière décennie…Un Sticker rouge sur la couverture mentionne « 3e saison du Triangle Secret », cela me fait bien rire quand on sait que le premier tome est sorti en 2000…Ce nouveau cycle explique l’origine des Gardiens du Sang. L’action se passe avant le cycle du « Triangle Secret ». Toujours le même principe pour cette série…Un scénariste talentueux qui mène son histoire de maîtresse façon et quelques dessinateurs qui se partagent le travail en fonction des époques. Falque dessine l’époque contemporaine alors que pour Jusseaume c’est l’époque de Cagliostro. J’ai toujours été très réservé par rapport au graphisme de Falque et plus enthousiaste par rapport à celui de Jusseaume ou de Julliard qui s’occupe de la couverture. Mais  il faut bien reconnaître que le système à du bon car non seulement cela accélère le rythme de parution mais à la lecture, cela ne choque pas. C’est tout juste si le lecteur, captivé par l’histoire, se rend compte du changement de graphisme. C’est une série qui comporte beaucoup de texte mais comme pour les tomes précédents, on ne peut plus lâcher le livre avant d’être arrivé à la dernière page…C’est une série ésotérique qui continue à fasciner malgré la mode du « Da Vinci code » qui est passée entretemps. Mais le talent des auteurs n’a nullement besoin d’une mode passagère pour continuer à régaler ses fidèles lecteurs…Une des meilleures BDs de ce début d’année…

8/10

Capitol.

Les commentaires sont fermés.