Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/07/2009

GASTON –L’écologie selon Lagaffe

dyn004_original_400_551_jpeg_2551150_c8493c547766df5e649485d044c5655b.jpgDessin et scénario : Franquin
Editions Marsu  production

Résumé (de l’éditeur) :
La sortie de l'album «l’Écologie selon Lagaffe» sera relayée en grande pompe lors de l'Echo Festival organisé par les Nations Unies pour l'Environnement, qui ont choisi notre gaffeur poète favori pour mascotte !
Avec son beau pullover vert, ses épis dans les cheveux, son amour des animaux et son goût immodéré pour les technologies alternatives, Gaston était prédisposé à développer une fibre écologiste militante.
Dans l’Écologie selon Lagaffe, vous retrouverez une sélection de gags illustrant l'évolution de Gaston, sa prise de conscience des problèmes écologiques et sa manière parfois toute personnelle de les résoudre.
Également dans cet album, une sélection de dates marquantes de l'histoire de l'écologie et, pour le plaisir des yeux, quelques agrandissements de cases pour mieux souligner le propos et démontrer, si c'était encore la peine, l'immense talent de Franquin.
Tout au long de sa luxuriante carrière, Gaston a épousé la prise de conscience écologique de son mentor André Franquin. À travers lui, Franquin montrera très vite l’intérêt qu’il porte aux animaux et à l’environnement. Avec Gaston et sa propension naturelle à commettre des gaffes, Franquin a contribué à éveiller nos consciences aux problèmes de la planète.
Et, si la voiture de Gaston apporte sa dose de gaz toxique à la ville sale et grise, l’esprit inventif de son propriétaire tente continuellement d’y apporter des solutions, notamment via des filtres anti-polluants aux effets redoutablement pervers, certes, mais qui soulignent la volonté d’agir du gaffeur.
Qui ne se souvient de la timbreuse écologique casse-tête ? Du ballon récupérateur de gaz d’échappement qui intoxique les passants ?...
Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, on peut dire qu’avec Gaston, l’écologie est pavée de bonnes inventions !
Passant progressivement de la passivité au militantisme, Gaston poussera l’engagement plus loin, à travers de nombreux gags dénonçant l’urbanisation à outrance, la pollution ou les chasseurs. Gaston s’engagera même avec Greenpeace pour sauver les baleines.
Franquin poussera ses préoccupations au stade ultime du pessimisme grinçant, plus tard, dans les Idées Noires.


Mon avis :
Il s’agit en effet d’un recueil de gags sur le thème de l’écologie. Le premier tirage de l’album est de 100.000 exemplaires (On ne prête qu’aux riches…). C’est un bouquin qui se veut aussi militant. Il faut sauver la planète ! Cela reste très agréable à lire mais rien de nouveau au niveau de la BD, c’est du déjà lu et déjà connu. Cette Bd permettra peut –être à certains qui ne connaissent pas ou peu Gaston (en existent-t-ils ?) de rentrer dans son univers…
Capitol.

gaston

Les commentaires sont fermés.