Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/07/2009

Oh les filles, deuxième partie.

dyn003_original_400_555_jpeg_2551150_a75a44c781720f8e786102f30c0fc60c.jpgAuteurs : Lepage et Sophie Michel.
Editeur : Futuropolis.


Les tumultes.
Chloé, Agnès et Leila ont grandi. Leila a perdu sa mère, et l’arrivée dans le foyer familial de Soraya, la deuxième épouse de son père, perturbe ses sentiments. Agnès, en butte à l’indifférence de ses parents, se réfugie peu à peu dans la révolte et la fugue. Chloé, en revanche, s’épanouit un peu plus chaque jour dans la danse et le bonheur d’une mère aimante.
Les premières règles, les premiers émois, les premiers rapports sexuels, les premiers chagrins : la vie chahutée de trois amies qui s’éveillent à l’amour…


Ma lecture.
A la lecture du résumé, on pourrait croire à une histoire nunuche digne des pires séries telle que Hélène et les garçons. Mais non, on en est franchement très loin, c’est sensible, touchant et passionnant à lire. Cette chronique sociale nous narre le quotidien de 3 destins de jeunes femmes : Agnès la rebelle (j’ai failli mettre Gnès , une habitude certainement Clin d'oeil) , Chloé la passionnée et Leila la réfléchie .Je pense que beaucoup d’entrevous trouveront un intérêt à suivre ce dytique car il vous parlera . C’est loin d’être toujours rose mais c’est ça la vie, il faut parfois surmonter les obstacles.
Sur mon premier avis, je disais qu’il était parfois difficile de discerner deux des héroïnes. Franchement avec un peu de concentration, elles sont facilement identifiables. Il suffit d’ouvrir un peu nos yeux  pour remarquer l’excellent travail de Lepage .Il arrive à retranscrire les émotions d’une très belle façon. Un dessin bien en osmose avec le récit. Je n’oublie pas la colorisation toujours aussi inspirée et nous avons là une BD qui j’ai lue avec envie.
Voilà, je classe bien vite « oh les filles » au panthéon de mes meilleures BD surtout qu'elle est dédicacée..
surprises.smileysmiley.com.9

OhLesFilles2_19

Les commentaires sont fermés.