Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/10/2009

SALVATORE – T3 : Une traversée mouvementée

dyn010_original_400_550_jpeg_2551150_36dbcc4a2311ec4a2965a2df224594c3.jpgDessin et scénario : De Crécy
Editions Dupuis


Résumé (de l’éditeur) : Salvatore est un chien. Un chien féru de mécanique, mais aussi un chien amoureux. Et là-bas, à l'autre bout du monde, l'attend Julie... C'est toute la quête de Salvatore : affréter un véhicule pour la rejoindre...Dans ce troisième album, Salvatore prend la route, enfin, pour rejoindre la belle Julie aux confins de la planète. Il décide, en désaccord complet avec son assistant - un minuscule humain muet, qui s'exprime à l'aide de son ordinateur portable -, de rejoindre l'Amérique du Sud en passant par la Russie et le détroit de Béring gelé : un choix qu'il qualifie de poétique, mais qui masque simplement sa peur panique de l'océan. En chemin, il rencontre une demoiselle charmante qui confirme ses doutes sur la force de l'amour à l'épreuve de l'attente et de la distance. Salvatore saura-t-il résister à la tentation ? La belle Julie, de son côté, aura-t-elle su l'attendre?  Le voyage risque d'être plus long que prévu...


Mon avis :
C’est le retour de Salvatore ! De Crecy nous raconte une histoire peuplée d’animaux qui se comportent comme des hommes. Il en profite pour en faire une caricature pas toujours très reluisante de notre société. C’est dans ce monde que vit Salvatore, un chien mécanicien et doux rêveur, qui s’est mis en tête de retrouver Julie, une petite chienne dont il est tombé éperdument amoureux…Le décor est planté…C’est plein d’humour, de poésie, un peu déjanté. C’est bien observé, c’est bien vu…A première vue, l’auteur nous raconte une petite histoire sans ambition et pourtant  pleine d’enseignements. De Crecy n’a pas son pareil par raconter ce genre de récit sur des thèmes fondateurs tels que l’amour, le voyage et la dérive des sentiments…Le dessin, résultat d’une multitude de traits fins, donne au final un style qui lui est propre et auquel il faut s’y faire. Les couleurs sont du même acabit…Sans éclats mais bien présentes dans des tons légers. Tout est fait pour la narration et De Crecy arrive à capter ses lecteurs. Encore une fois, à commencer à partir du tome 1 sous peine de perdre rapidement le fil de l’histoire.
surprises.smileysmiley.com.7

Capitol.

salvatore31_

Commentaires

super ce style.J'aime beaucoup

Écrit par : jean-marie | 25/10/2009

Les commentaires sont fermés.