Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/10/2009

JEROME K. JEROME BLOCHE - T21 : Déni de fuite.

dyn007_original_500_687_pjpeg_2551150_2645e485b2788ba28f9f5f397c67bb99.jpgDessin et  scénario : Dodier

Collection Repérages

Editions Dupuis

Résumé (de l'éditeur) : C'est la nuit. Caroline, 3 ans, se réveille. Comme d'habitude, lorsqu'elle a des cauchemars, elle appelle son papa. Il ne répond pas. La chambre, le salon, la cuisine, Caroline et son doudou parcourent ensemble tout l'appartement. Pas de papa. Pourtant, la télé est allumée. Heureusement, Caroline et son doudou habitent dans l'immeuble qui abrite le bureau de Jérôme K. Jérôme Bloche. Jérôme qui, ce matin justement, s'est réveillé à l'aube...
À l'instar de Maigret, Hercule Poirot, Joseph Rouletabille, Philip Marlowe, Nestor Burma ou Harry Dickson, Jérôme K. Jérôme Bloche est un héros du roman policier classique.


Mon avis : Déjà 21e tome des aventures de Jérôme K. Jérôme Bloche ! Sans l'air d'y toucher, Dodier trace sa route avec son détective privé atypique qui se déplace sur un solex...Les enquêtes se rattachent souvent à l'existence du quartier (dans le 18e arrondissement de Paris) où habite notre héros. On y rencontre Madame Zelda, la voisine du dessus et voyante, Madame Rose, la concierge, Burhan , le tenancier de l'épicerie arabe du coin, Babette sa copine,...L'auteur nous raconte de façon simple une enquête qui se déroule dans un environnement familier avec des gens en général sympathiques. Bien évidemment, Bloche résout l'énigme avant la fin du livre ! Le tour de force est dans la narration. L'auteur nous raconte par le détail la psychologie des gens, des tranches de vie, le cheminement de chacun qui amène tôt ou à mettre en lumière la solution au problème posé à notre cher détective privé...Les dialogues ne sont là que parce qu'ils sont indispensables. Le livre est parsemé de planches sans commentaires, sans dialogue. L'image par moment suffit seule à la compréhension. Ce dépouillement de certaines séquences est la marque de fabrique de Rodier. Son graphisme abouti sert cette simplicité graphique mais efficace.

La BD se laisse lire facilement. C'est sans grande prétention et pourtant le résultat au final est très bon, drôlement bien fichu...Le lecteur sent cette proximité avec les personnages Pas étonnant que la série continue son petit bonhomme de chemin avec un bonheur à chaque fois renouvelé...

7,5/10

Capitol.

On en parle sur ton blog:http://samba.xooit.be/t918-Jerome-K-Bloche.htm#p30712

Les commentaires sont fermés.