Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/10/2009

LE GOUT DU CHLORE

dyn007_original_400_588_pjpeg_2551150_3310223c8b6000f2718dcf60a8f84de5.jpgDessin et scénario : Bastien Vivès

Collection KSTR

Editions Casterman

Résumé (de l'éditeur) : C'est une histoire toute simple, d'une rare sobriété. Parce qu'il souffre du dos, un très jeune homme, dont au final on ne saura pratiquement rien de plus, se met à fréquenter une piscine sur les recommandations insistantes de son kinésithérapeute. Là, dans le bassin à la fois anonyme et rassurant où les individus ne sont plus que des corps qui nagent, au rythme monotone des longueurs ajoutées les unes aux autres, il fait la connaissance d'une jeune fille au corps et au sourire séduisants.


Mon avis : Comment raconter une histoire en 135 planches qui se passe presqu'exclusivement dans une piscine ? Casterman et Bastien Vivès vont relever le défi dans le cadre de la collection KSTR. En avant pour une nouvelle expérience BD...Cette BD est déjà sortie il y a un an. Je l'ai acheté sur Ebay pour quelques euros, nettement moins cher que les 16 EUR du prix officiel, ce qui est plutôt cher pour une BD. Ce livre a été encensé par une certaine presse spécialisée et Bastien Vivès est considéré comme un des nouveaux espoirs de la BD française. En commençant la lecture de ce livre, j'ai fait directement un rapprochement avec les films de Jacques Tati. Ce livre, c'est des dialogues rares et  parcimonieux, le plus souvent réduits à leur plus simple expression. C'est surtout des longs plans séquences de piscine sans dialogue et sans autre commentaire. L'auteur nous dévoile une multitude de petits détails, de petits faits anodins qui se passent dans une piscine. Et puis, c'est aussi des paquets de longueurs nagés surtout sur le dos (excellent pour la lutte contre la scoliose), des nageurs le long du bord de la piscine qui regardent passer leurs congénères. On a même le temps de contempler pendant une longueur le plafond et le carrelage de la piscine...

Vient enfin se greffer une relation platonique entre le personnage principale et une jolie nageuse, ex-championne régionale de natation...C'est elle qui sauve le scénario de la noyade.

On ne peut pas nier qu'il s'agit d'un bel ouvrage sur le point de vue graphique, hors du commun. La colorisation dans la game des bleus et assez froide y est aussi pour quelque chose. Il s'en dégage un certain esthétisme. Vivès nous raconte une histoire simple mais qui peut rapidement devenir répétitive au fil des longueurs de bassin que nage le personnage principal. Fallait-il pour autant y consacrer 135 planches ? Malgré ce chiffre impressionnant, le livre est vite lu, trop vite. Au prix de vente officiel en librairie, cela fait cher la longueur de bassin...Un livre qui m'a laissé un goût de trop peu en bouche faute d'avoir le goût du chlore...Ce n'est pas un livre pour les phobiques de l'eau mais si vous désirez y plonger, n'oubliez pas  de prendre votre bonnet, vos lunettes et votre pince-nez...

6,0/10

Capitol.

On en parle sur votre blog: http://samba.xooit.be/t954-LE-GOUT-DU-CHLORE.htm#p30869

Les commentaires sont fermés.