Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/11/2009

LES AIGLES DE ROME - Livre II

AiglesDeRomeLes2.jpgDessin et scénario: Marini

Editions Dargaud

Résumé (de l'éditeur) :  Marcus Valerius Falco, fils de Titus Valerius Falco, et Ermanamer, fils du prince Sigmar, connaissent les préceptes d'une éducation romaine stricte, servie par une discipline de fer. Au fil des épreuves, les deux jeunes gens commencent par s'affronter et finissent par s'estimer au point de devenir amis. Ensuite, ils découvrent l'ivresse des armes, s'adonnent au plaisir de la chair, partagent les conquêtes. Au terme d'une chasse périlleuse, le Romain et le Barbare mêlent leur sang pour sceller un pacte de fraternité éternelle. Quelques années plus tard, Marcus et Ermanamer assistent à Rome à une course de char. En se retournant vers les gradins, Marcus aperçoit une jeune femme, Priscilla. Il écarte son prétendant, Lucius Aelius Seianus, fils de Strabo, le préfet des cohortes prétoriennes. Il séduit la jeune femme, passe du temps avec elle. Mais un soir, Lucius veut lui faire payer cet affront et commandite une embuscade. Marcus en réchappe avec l'aide précieuse d'Ermanamer, qui lui sauve la vie. Mais le jeune romain ne s'avoue pas vaincu et décide d'aller demander la main de Priscilla à son père...


Mon avis : Un nouvel album de Marini est toujours un évènement d'autant plus qu'il revient avec le deuxième tome de cette série sur la Rome antique où non seulement il dessine mais en plus, il en a fait le scénario. Marini scénariste s'en tire très bien. Cela nous vaut une histoire crédible mais surtout très bien documentée sur l'époque romaine tant au niveau de l'organisation politique et sociale que militaire. Marini a fait un gros travail de documentation. Le traitement de l'histoire en elle-même fait bien évidemment des choix sur ce qu'il y a à montrer ou raconter, sur ce qui est le principal de l'accessoire. Un débat est né dans le landerneau de la BD sur le fait de savoir si la société romaine était si aussi dépravée que ne le décrit Marini. C'est vrai qu'à la lecture de l'ouvrage, il y a beaucoup de scènes de nu et de coucherie...Je comprends que cela puisse choquer certaines personnes. Marini décrit l'intime de ses deux personnages principaux par le détail. Il ne me revient pas à dire où est la vérité mais c'est certain que Rome était très évoluée au niveau des mœurs et même décadente. Certains historiens ne sont pas toujours d'accord entre eux et on en apprend chaque jour toujours plus sur les Romains. Ce sera donc à chacun de se faire son intime conviction sur le sujet.Pour ma part, j'ai apprécié le dessin de Marini, toujours égal à lui-même, donc excellent.J'ai lu cette BD avec facilité, rapidement et sans me poser beaucoup de questions. C'est chez moi, un bon indice de qualité et j'ai franchement apprécié la lecture. C'est en tout cas un livre qui ne vous laissera pas indifférent. Avé !

8/10

Capitol.

On en parle sur votre blog: http://samba.xooit.be/t171-Les-aigles-de-Rome.htm?start=20#p31362

Commentaires

L'album est bien on voit les difference entre les 2 personnages principaux se degager de plus en plus et les eloigner l'un de l'autre.

Petit pb le vocabulaire plus que limite dans les bulles. Je ne suis pas sur que les romains parlaient ainsi, on a l'impression que les romains parlent comme nous aujourd'hui. Dans ce type d'epoque je préfére Murena...

Écrit par : velfir | 14/11/2009

C'est sûr que Murena est plus subtil, les aigles de Rome sont plus proches de la série TV Rome je trouve.

Écrit par : samba | 15/11/2009

Les commentaires sont fermés.