Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/11/2009

Sky Hawk .

dyn007_original_400_562_jpeg_2551150_43c66953c6a6be7b66330e36df00f118.jpgAuteur :Taniguchi.
Editeur : Casterman(Sakka).


Les samouraïs indiens.
Hikosaburô et Manzô, deux samouraïs exilés aux Etats-Unis depuis la restauration de Meij (1868), vivent de leur chasse sur le territoire des Indiens Crow.
Un jour, Hikosaburô porte secours à une Indienne, Running Deer, poursuivie par des chasseurs de prime. Ils sont sauvés in extremis par un groupe de guerriers Oglagla conduits par Crazy Horse. Le chef indien, fasciné par la technique de combat des deux samouraïs, les invite à rejoindre son campement pour enseigner le ju-jitsu à ses hommes. Une profonde amitié va alors naître entre eux.
Devenus Sky Hawk et Winds Wolf, les deux samouraïs vont lutter aux côtés des Indiens contre les hommes blancs venus à la conquête de l’Ouest. La bataille pour sauver leur terre sacrée des Black Hills s’annonce terrible, mais ces valeureux guerriers sont bien décidés à lutter jusqu’au bout.


Mon western.
« Plus besoin d’Hollywood, on a la BD » voilà comment Jean Moebius Giraud termine sa préface de ce Sky Hawk. Et il est vrai qu’il s’agit d’une BD proche du grand cinéma style « danse avec les loups » ou encore pour son coté impitoyable « unforgiven ».Bon, on perd vite la Technicolor mais quand j’ai vu la colorisation de l’autre actualité BD de Taniguchi « Mon année », je préfère de loin rester à l’époque de John Wayne et du noir et blanc. J’ai trouvé le challenge du mangaka favori des européens osé mais totalement réussi .C’est quasiment une fresque historique sur les combats des derniers indiens libres des USA qu’on nous propose .C’est visiblement très bien documenté surtout si vous avez un oeil de sioux, le seul élément de fiction sont les deux samouraïs .Coté dessin, je l’ai trouvé très nerveux en adéquation avec les nombreuses scènes de combat. Vous l’aurez compris, ce manga est essentiellement basé sur l’action et pas sur l’introspection habituelle du style « Taniguchi ». Mais attention, les personnages  sont attachants à la façon d’un Clint Eastwood par exemple, on aime bien les grands durs déterminés. Bref, du Taniguchi assez différent et original  et dont on pourrait faire  facilement un grand film.
surprises.smileysmiley.com.8
On en parle sur le forum.

skyhawk2

Les commentaires sont fermés.