Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/12/2009

BLAST T1: Grasse carcasse

dyn009_original_500_640_pjpeg_2551150_ea7f171361b5312460e2df09830346da.jpg

Dessin  et  scénario: Manu Larcenet

Editions Dargaud

Résumé (de l'éditeur) : Un homme seul, obèse et sale, est amené au commissariat. Ce qu'il a fait, pourquoi il est là, nous n'en savons encore rien. Au cours de l'interrogatoire, confession impudique, il va livrer sa vie et expliquer comment il a un jour lâché prise et est parti sur les routes à la recherche du Blast, cet instant magique où tout s'illumine et sa vie devient parfaite.

Mon avis : Devant une avalanche de louanges presqu'unanimes de la plupart des critiques BD de la place parlant de « chef d'œuvre absolu » de Manu Larcenet, je me suis laissé convaincre de faire l'achat de ce tome 1 de Blast, une brique de près de 200 pages avec une couverture en carton épais...Bel objet au demeurant...Je me suis délesté d'une vingtaine d'euros et je suis rentré tout content chez moi...J'allais lire l'album de l'année!...Je sais que je vais me faire descendre en flammes par les révérends de Larcenet, mais je dois dire que pour moi c'est une grosse déception...Je m'explique...Le dessin est exclusivement en noir et blanc sauf lorsque le personnage principal à un Blast...on y découvre à ce moment des coloriages et des dessins d'enfants. Tout un symbole...D'ailleurs, Larcenet en use et abuse des symboles tout au long de son livre...Le dessin tout en ombres et larges aplats noirs est globalement une réussite. Cela nous vaut quelques planches superbes comme celle qui représentent les statues de l'Ile de Pâques...Encore le symbolisme...Larcenet prend son temps en tout cas pour divaguer, disserter en dessins. Cela nous donne un résultat très contrasté car l'album recèle également quelques planches pas indispensables qui représentent pour moi plus du remplissage plutôt qu'une progression réfléchie. Bien évidemment, quand on a 200 planches à livrer, on peut se permettre des digressions...Le côté graphique est donc plutôt bien. Ceci dit, pour parler d'un détail, je me demande pourquoi le père du personnage principal est affublé d'un énorme bec d'oiseau...Cela doit être encore lié à du symbolisme...Le scénario par contre, ce n'est pas ce que Larcenet à fait de mieux. J'ai beaucoup apprécié des séries telles que « le retour à la terre » ou « le combat ordinaire » pour ne citer que ceux là. Mais là, C'est lent, ça n'avance pas. L'auteur nous montre un personnage principal qui est un beau parleur certes, c'est bien écrit, bien présenté, mais qui nous mène en bateau pendant 200 pages pour en arriver à quoi ? Rien ou pas grand chose...L'histoire a à peine avancé...et il y a encore 4 tomes de 200 pages à se taper à ce rythme là ? J'ai franchement l'impression que Larcenet ne sait pas encore où il va, comment et par où il y va...Ce scénario est hermétique et se cherche. Ce scénario me semble mièvre et pas passionnant pour un sous... Franchement je n'adhère pas à l'histoire, je me suis emmerdé grave pendant 200 pages pour un trip pas abouti, pour lecteur dépressif et masochiste. Dargaud a bien vendu son produit et en a fait un évènement l'air de rien mais je  pense que je ne continuerai pas cette aventure éditoriale avec eux en achetant les prochains tomes de la série...Une dernière note pour signaler que le livre  est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement...On va pouvoir continuer à gaspiller le papier...C'est une bonne nouvelle dans le contexte de la surproduction éditoriale actuelle.

6/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

Commentaires

Il est emballé sous le sapin... :-(
Je vais essayer de le lire sans apriori...

Écrit par : fred | 23/12/2009

Les commentaires sont fermés.