Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/12/2009

LA LICORNE T3:Les eaux noires de Venise

dyn006_original_500_683_pjpeg_2551150_d7ba13f8c01e0df7b35fbc8e0f8cde11.jpg

Dessin : Anthony Jean

Scénario: Mathieu Gabella

Collection : Machination

Edition Delcourt

Résumé (de l'éditeur) À Milan, Ambroise Paré et ses alliés ont découvert le laboratoire d'où tout est parti. Surtout, ils savent comment cet incroyable chantier a été mis en œuvre, qui est à l'origine de la mutation du corps humain et comment il a procédé. Mais les découvertes s'arrêtent là ! L'Ennemi engage une lutte sans merci, emportant Ambroise. Désemparé, le groupe doit néanmoins poursuivre sa quête... à Venise.

 


Mon avis : Encore une BD qui est dans le top des meilleures ventes et couverte d'éloges...J'y plonge à partir du tome 3 en ayant bien lu le résumé des tomes précédents en début de l'ouvrage. Mazette ! Quelle histoire !...Cela parle d'Ambroise Paré et de la découverte des microbes, des animaux inconnus des hommes à cette époque, minuscules, et qui vont s'attaquer à l'espèce humaine, téléguidée par l'Eglise( il ne manquait plus que cela...)...L'antidote est la corne de la licorne ...Ah mais bien sur !...Le décor est planté...Je vous passe tous les détails...Ma première réaction est la suivante : « Que viennent faire Ambroise Paré et André Vésale dans cette galère historico-fantastique? » « Et la pauvre Eglise, à quelle sauce va-t-elle encore être accommodée ? » Je ne cache pas que le fantastique n'est pas spécialement ma tasse de thé et je dois bien reconnaître que j'ai eu du mal par instant avec le graphisme des monstres qui peuplent l'univers de cette histoire. Au niveau du dessin en général, c'est de la haute volée, très bien mis en page, beaucoup de recherches graphiques et des idées mais je reste sur ma réserve lorsqu'arrivent les méchantes « bêbêtes ». Ma lecture reste malaisée. Le Scénario est original, novateur quand on lit ses grandes lignes mais cela reste un exercice de style dans le genre « fantastique » avec ses poncifs, ses codes, dès que l'on rentre dans les développements, l'action, les bagarres en tous genres et j'en passe et des meilleures. J'ai apprécié la lecture très créatrice et un peu détonante par rapport aux standards du genre, mais pour moi cela reste un style de lecture qui n'emporte pas mes dernières réticences. Elle passe et repasse par les mêmes chemins déjà battus et rabattus...Les spécialistes du genre crieront, n'en doutons pas, au génie, les autres apprécieront peut-être...Moi, j'ai apprécié la lecture mais sans plus. A noter qu'un magnifique cahier graphique de 8 pages, réservé à la première édition, remet la réalisation de l'ouvrage en perspective : très intéressant...

7/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

Les commentaires sont fermés.