Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/01/2010

NESTOR BURMA- T7: L'envahissant cadavre de la Plaine Monceau

dyn003_original_500_670_pjpeg_2551150_3c186c23eeff9736f0ab9829498f11a3.jpg

Dessin et adaptation : Moynot

Scénario: d'après le roman de Leo Malet

D'après les personnages de Tardi

Edition Casterman

Résumé (de l'éditeur) Mars 1959. Nestor Burma a rendez-vous dans les beaux quartiers de l'ouest parisien. Mais quand il se présente au domicile de celle qui l'a appelé...c'est pour la retrouver morte, ainsi que son mari, un ingénieur. Double suicide, en apparence. Burma mène l'enquête. Celle-ci révèle bientôt que l'ingénieur, un inventeur contrarié, entretenait secrètement une maîtresse, Yolande, sosie de la célèbre actrice de cinéma Dany Darnys. Or Yolande est brusquement kidnappée en pleine rue, sous les yeux de Burma en planque...

 


Mon avis : Comme précédemment avec d'autres albums issus de l'univers de Tardi (Le secret de l'étrangleur ou Putain de guerre !), cette histoire a d'abord été prépubliée dans le réseau des librairies sous la forme de numéros du journal L'étrangleur - trois parutions successives en noir et blanc et grand format - avant de paraître en album couleur. Moynot a pris le relais de Tardi pour faire du Tardi même si, ici et là, on peut trouver des signes de prises d'initiative et de distanciation par rapport au Maître. La transition s'est faite sans heurts. Moynot est probablement moins noir que Tardi, il incorpore d'ailleurs la couleur dans ce volume, mais l'esprit et l'ambiance de Paris reste les mêmes, avec une recherche iconographique sur les vieux quartiers du 17ème arrondissement. Pas toujours évident de recréer la vie telle qu'elle était dans les années '50...Au final, cela nous donne une enquête de Nestor Burma très agréable à lire. Bien évidemment, l'enquête est touffue, comme tous les romans de Léo Mallet, mais le découpage de l'histoire par Moynot est remarquable. Bien évidemment, il est préférable de ne pas être trop dérangé pendant la lecture sous peine de perdre rapidement le fil mais franchement, j'ai apprécié ce polar à sa juste valeur. Il n'y a plus qu'à se demander quel sera le prochain roman de Léo Malet adapté par Moynot...

7,5/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI

Les commentaires sont fermés.