Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/02/2010

VALERIAN- T21:L'OuvreTemps

dyn007_original_500_655_pjpeg_2551150_9f89eb8b168b05867293a7f915deb8ea.jpg

Dessin :JC Mézières - scénario: Christin

Edition Dargaud

Résumé (de l'éditeur) : Créé en 1967 dans les pages de l'hebdomadaire Pilote, Valérian s'imposa très vite comme une série majeure et novatrice dans le domaine de la science fiction, un genre presque inexistant dans la bande dessinée française de l'époque. Après vingt-deux albums et plus de quarante ans de vols spatio-temporels, Christin et Mézières ont décidé de clôturer la saga par un final époustouflant, une extraordinaire épopée à la recherche de la Terre disparue mais aussi une ultime surprise pour les deux héros. Valérian et Laureline, accompagnés comme toujours d'un éblouissant bestiaire extraterrestre, devront d'abord triompher des Wolochs, ces terribles blocs d'inhumanité, pour terminer en beauté l'une des plus belles aventures du 9ème art.


Mon avis : J'avais découvert à l'époque la série dans le Pilote. « La cité des eaux mouvantes » m'avait passionné...Depuis lors, la série a évolué et les auteurs ont influencé pas mal de gens, y compris dans le cinéma. On nous annonce donc la fin de la série mais je vous rassure de suite. La fin donnée à la série par ses auteurs permet de repartir pour un tour si l'envie leur venait. Ce n'est donc pas le grand soir de la série. Juste un album qui permet de revoir pas mal de personnages croisés dans la série et une façon élégante de clore un cycle de 40 ans. Le scénario une fois de plus est inventif, cela parait si facile à la lecture mais c'est dû au talent de Christin. En ce qui concerne le graphisme, l'album est fort différent d'une planche à l'autre. Certaines planches sont très dépouillées au niveau graphisme et colorisation, d'autres sont faites en couleurs directes et elles sont somptueuses. Je ne sais pas si c'est voulu mais j'ai eu l'impression que certaines planches plus « basiques » pâtissent de la proximité de la couleur directe. Cela me fait dire qu'au niveau graphique, j'ai eu l'impression d'un album un peu bâclé par moment. C'est le seul bémol que je ferai à propos de l'homogénéité graphique de l'album. Ceci étant dit, j'en ai vraiment apprécié la lecture, à l'image de la série.

8/10

Capitol.

On en parle sur votre forum: ICI.

Les commentaires sont fermés.