Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/02/2010

Le régulateur,T4: 666 I.A.

Régulateur (Le).jpg

 

Auteurs: Corbeyran et Marc et Eric Moreno
Editeur : Delcourt (Neopolis) .


Post chaotique.
Votre oeuvre est vouée à l'échec, professeur Esculape... - Épargne-moi tes commentaires, Aristide ! - Vos collaborateurs sont pusillanimes et indisciplinés... Jamais vous ne réussirez ! Et même si vous gagnez les élections, la population de Biapolis se révoltera dès qu'elle aura compris le système que vous comptez mettre en place ! -Tu te trompes, Aristide... Contrairement à ce que tu crois, les gens n'aiment pas décider par et pour eux-mêmes. Faire des choix est une lourde responsabilité, et, finalement, la plupart d'entre eux préfère laisser ça aux décideurs. Ils ont accueilli la régulation comme une bénédiction alors qu'il n'existe pas de système plus barbare... - Il s'agit d'une mesure provisoire... - Du provisoire qui dure depuis 20 ans maintenant... Les gens se sont fait une raison... Bonne ou mauvaise, les gens se font toujours une raison...

 


Mon plongeon.
Pour démontrer la déchéance de cette série rien de tel que la cotation des lecteurs de BDgest : Le tome 1
: 8.4/10, le tome 2 :8.5/10, le tome 3 :5.2/10 et ce dernier tome 4 :4.9/10. Vous comprendrez aisément mon choix de poursuivre cette série que via une 2 ème main. Car le tsunami du tome 3 reste pour beaucoup totalement incompréhensible vu la qualité graphique des 2 premiers tomes. Ce tome 4 continue sur cette mauvaise lancée avec toujours de grande variabilité pour les personnages notamment pour Hestia et Ambrosia .Par contre comme on retrouve un peu d’espace, l’univers urbain améliore l’impression globale. Un léger mieux donc pour le dessin mais toujours à des années lumières des 2 tomes initiaux.
Le gros problème vient aussi des dialogues de plus en plus insipides et indolores. On assiste à une succession de combats sans aucun intérêt. J’ai failli d’ailleurs m’endormir plus d’une fois pendant ma lecture. Bref, de nouveau un scénario banal, sans âme de Corbeyran dans la lignée de sa déchéance actuelle. Cet album se termine par une énorme boucherie, une image qui colle assez bien à ce qu’est devenu le régulateur.
surprises.smileysmiley.com.5
On en parle sur le forum.

Régulateur (e)4

Les commentaires sont fermés.