Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/03/2010

Le festival BD de Dolhain

Ce dimanche 28 mars, je suis allé faire un tour du coté de Dolhain pour son festival BD .Vu l’affiche des auteurs présents, je m’attendais à un passage éclair .J’avais comme simple objectif une dédicace de René Hausman(Dédicaces pour Frédéric)
hausman

et un petit tour chez les bouquinistes. J’étais tellement cool que j’ai laissé mon tour à une jeune maman  pour la dédicace de Hausman .Je m’apprêtais à partir quand je suis passé à coté de la vente du porte folio spécialement édité pour l’occasion pour 25 Euro. Ce n’était pas donné donc il fallait le valoriser en allant le compléter de dédicaces. 9 dessins ont donc complété mon porte folio.
capia

C’est la première fois que je procédais de la sorte et j’ai vraiment bien aimé, ça m’a permis d’aller trouver les auteurs plus facilement grâce à mon petit livret. On se retrouve au final avec un porte folio totalement unique. Il n’empêche que ce genre de démarche ne peut que fonctionner que si les auteurs sont facilement accessibles et pas accaparer par un troupeau d’amateur de dédicaces.
Toute cette semaine, je vais vous faire découvrir les jeunes auteurs que j’ai rencontrés lors de ce festival.
J’ouvre le bal par ….Capia.
tinkerbelfeuille-copyright
Une bestiole étrange qui tente d'exprimer ses passions quotidiennes au profit de la bande dessinée et de l’illustration.Enfin, ça c'est elle qui le dit.
Une petite visite sur son site http://capia.e-monsite.com/

30/03/2010

L'interview d'une sorcière.

Une petite interview de la sorcière coloriste de Bianca , Elvire de Cock.Attention les pinceaux magiques sont de sortie.
c24856c5247ec3927c7c8899119cfe041-Comment s’est passé ta collaboration avec You ? Tu avais quartier libre ou avais tu un cahier des charges bien précis pour les couleurs ?

En général et c'était le cas ici aussi, j'aime bien avoir trop de contraintes que pas assez. Déjà parce que ça évite de se planter, tout simplement. Et puis parce que souvent en tant que coloriste, on prend le train en route et qu'on est pas forcément dans l'ambiance tout de suite. Du coup, j'aime bien qu'on me "raconte" la couleur. Il y a bien sûr les contraintes de base (l'heure de la journée, un costume particulier, ...) mais surtout il y a le feeling général de la séquence, ce qu'elle doit dégager, l'atmosphère tendue ou la sérénité.
A partir du moment où je respecte tout ça, là je commence à faire un peu ce que je veux, le but étant de soutenir la narration et le dessin au max, tout en faisant quelque chose de très esthétique. La couleur, c'est infini, et il y a tout plein de manières différente de retranscrire un brouillard par exemple.

Sorcières1.1

2-J’ai trouvé tes couleurs très douces (pastels), c’était cette atmosphère que tu voulais faire ressortir ?

Les planches que You me fournissaient étaient au crayon. Le trait de You est très juste et doux. On a un peu les mêmes influences et je mets moi-même mes dessins en couleur sur mes crayonnés. Comment dire. Ca a coulé tout seul. Je dirais pas que mettre Bianca en couleur était une promenade de santé mais on s'est vraiment superbement entendu et je crois que les points forts de ma couleur ressortent bien et mettent en valeur les points forts de son dessin. Ce qui donne ce très bel album que vous avez entre vos mains !! ;-)
Pour le rendu pastel doux, l'effet n'était pas totalement voulu. A l'écran, j'avais un rendu plus épais, plus gouache. Mais le crayon de You est ressorti très charbonneux (un peu comme dans les vieux Disney comme "Le Livre de la Jungle" où le trait a vraiment de la matière) et donc a fourni un rendu encore plus granuleux à la couleur. Le papier aussi y est pour quelque chose, épais, pas glacé. Il fait vraiment bien ressortir les couleurs. Il y a eu un travail de fabrication superbe sur ces albums des sorcières.


3-On parle souvent des couleurs mais le plus difficile n’est il pas les pages où tu manipules les gris sur les scènes du passé ?

La démarche n'est pas pareil. C'est, mmmh, on va peut-être plus oublier la lumière et plus bosser sur les zones foncées et les zones claires pour bien faire ressortir les persos et l'action. Il faut un petit temps d'adaptation sur les premières cases et puis ça repart comme en 40. C'était la première fois en fait que je bossais en monochrome. C'est effectivement pas évident mais ce n'est pas impossible !

bianca4- Comme j’ai un doute, aura il une suite à cet album ?

Non. Une femme, un récit, un livre. C'est une collection de one-shots.

5 –Si tu étais une sorcière, quel sort aurais tu aimé maitriser ?

Un machin crétin ou un truc vraiment mégalomane pour conquérir le monde. A moins que je transforme quelques humains en zombies, pour qu'enfin on la vive au quotidien cette fameuse attaque de zombies que tous les geeks attendent (même si dans l'absolu, je *sais* que je mourrai sans doute au début du film)

6- Moi je verrais bien un album de sorcières avec Elvire de Cock comme dessinatrice, rêve ou réalité ?

Mmmmh, j'ai bien un truc dans mon placard à idées mais la collection se lance à peine, il y a au moins 4 ou 5 albums de déjà prévu et j'ai de la couleur et quelques projets sur le feu. Mais tapie dans l'ombre, je guette ! :-) Qui vivra, verra !

foreteller_col

 

Merci à Elvire pour avoir si promptement répondu à cette interview .Maintenant que vous êtes envoutés,Bianca vous attend .

28/03/2010

Sorcières:Bianca.

Sorcières1.jpg

 

Auteurs : You, Alexine et de Cock.
Editeur : Dupuis

Temps de elcture :30 min.
A Venise
Plus prospère que jamais, la Sérénissime est dirigée de main de maître par les riches familles vénitiennes.
C'est au sein de la plus puissante famille que Bianca, jeune femme effrontée et rebelle, va découvrir son lourd héritage : des générations de sorcières, une matriarche avide de pouvoir, et un terrible événement à venir qui pourrait enfin la rapprocher de sa sœur Carmine ou...la perdre à jamais !

Lire la suite

26/03/2010

Metronom' T1:Tolérance Zéro.

Metronom'1.jpg

 

Auteurs :Corbeyran et Grun.
Editeur :Glénat.


A vous de choisir
Dans un avenir proche, au sein d'une société totalitaire qui écrase l'individu au profit de la toute-puissance et du mensonge étatiques, une femme mène un combat pour découvrir les raison de la disparition mystérieuse de son mari parti en mission spatiale...

Lire la suite

25/03/2010

LE TRIANGLE SECRET-LES GARDIENS DU SANG-T2:Deir El Medineh

dyn008_original_500_670_pjpeg_2551150_a4825c179ae8bcb694e77690ff2ef159.jpg

 

Dessin : Denis Falque et André Julliard

Scénario : Didier Convard

Collection La loge noire

Editions Glenat

Résumé (de l'éditeur) : Quand la quête de la vie éternelle justifie la mort de son prochain...
La quête de l'immortalité se poursuit en toute violence et en parfaite intelligence.
Allemagne. De nos jours. Quelques temps avant les événements que l'Histoire retiendra sous le nom d'Affaire du Triangle Secret. Le professeur Clark a précipitamment bouclé ses bagages. Chercheur reconnu, mais participant secrètement au projet Génome-1, un programme financé par le Vatican et visant à découvrir le secret de l'immortalité, Clark sait que ses réserves sur les déviances éthiques du programme vont très vite en faire la cible des Gardiens du Sang... Ailleurs, Jean Nomane, chercheur infiltré chez ces derniers, et dépositaire de secrets indispensables à la poursuite de leurs recherches suspectes, poursuit sa fuite éperdue, accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. La lutte pour le plus grand des pouvoirs se poursuit. Et elle ne s'embarrassera d'aucun

 

Lire la suite

24/03/2010

Namibia ,Episode 1.

Namibia1.jpg

Auteurs : Rodolphe-Léo-Marchal.
Editeur : Dargaud.
Temps de lecture : 30 min.


Kenya V2.0
L'Afrique mystérieuse, à la fin des années 40. La fringante Kathy Austin, agent secret britannique, est dépêchée au Kenya puis en Namibie. C'est là, sur les flancs du Kilimandjaro, puis dans le désert namibien, sous le tropique du Capricorne, que la jeune anglaise fait de terrifiantes découvertes. Et si l'Homme n'était pas seul sur Terre ?

 

Lire la suite

22/03/2010

Africa dreams-Carnets de Darwin- Alpha PA.

petits avis de ma part sur 3 BD qui ont déjà été chroniquées.

Carnets de Darwin (Les)1Les carnets de Darwin.
Une BD qui met le cap résolument  sur le polar fantastique. On rentre très vite dans l’histoire qui est menée par un Charles Darwin des plus ambigus. C’est très agréable à lire, on ne s’ennuie nullement .Le dessin d’Ocana croque parfaitement l’ambiance des années Victorienne en Angleterre.
Attention aux âmes sensibles  cependant car sang et boyaux sont de sorties .Un premier tome que j’ai trouvé  très prometteur.8/10.

Africa DreamsAfrica dreams.
Le sujet du colonialisme belge au Congo aurait pu être casse gueule mais c’était méconnaitre tout  le talent des époux Charles pour nous immerger  au cœur de l’Afrique. On y retrouve un brin de nostalgie avec la visite du musée de Tervuren, une force pure que seul l’Afrique peut nous fournir, l’ombre de Léopold II qui de loin dirige ses intérêts, des habitudes ou des croyances d’une autre époque, une silhouette massive d’un Baron. Bref, les auteurs arrivent magnifiquement à installer une ambiance assez unique. Frédéric Bihel nous propose un dessin à la …Charles. C’est dire toute la finesse de son trait. Un très bon tome initial donc qui mérite bien des éloges .9/10.

dyn010_original_500_674_pjpeg_2551150_fce4bdc1406f7005ee5a2a143c3fc3d6Alpha, premières armes.
Sur coup là, je serai plus mitigé que la chronique de Capitol.  Au début en voyant le dessin et les nombreux intervenants, on se  croirait dans un album de la saison 1 de la série mère.  Mais au fil des pages, c’est l’indigestion qui prend la place du décryptage .Il faut attendre la moitié de l’album pour y ressentir un peu d’action après de trop longues pages d’espionite aigue. En plus, j’espérais secrètement en apprendre un peu plus sur Alpha et bien c’est raté à part deux ou trois lieu commun lié à sa vie militaire. A la place on a un Xième album d’espionnage international (le grand complot habituel) et on passe comme souvent à des années lumières des émotions.
6/10 essentiellement pour le dessin très réaliste à la Jigounov.