Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2010

Des BD à gagner.

dyn002_original_500_663_jpeg_2551150_456a1feb471e600348acd6c218960a29Vous le savez probablement qu’il y a  bien longtemps que le label “Samba Bugatti”  est scindé en deux. D’un coté les nationalistes de la chronique sur  le blog skynet et de l’autre les anarchistes de l’expression libre sur le forum Xooit .Je ne vous parle pas de la dissidence des cantons de l’est avec le blog  DHnet car ça va encore  trop compliquer les choses. N’oublions pas aussi les espaces de facilités comme facebook . Le premier ministre, Samba 1er, a eu parfois des doutes et j’ai remis une fois ou deux ma démission au grand ras le bol. Mais à chaque fois, elle me fut refusée notamment grâce à l’intervention de la fée Morgane. Et avec ça, on arrive petit à petit au nombre incroyable de 1.000.000 visites (un peu exagéré) sur le compteur skynet . Je vous propose de fêter ça en vous offrant des albums BD (Le dernier sillage , le syndrome de Caïn …)
Comment les gagner ?
Simplement en vous inscrivant sur le forum, je réaliserai un tirage au sort de tous les nouveaux membres à cette date jusqu’au million de visites sur ce blog.
Je vous invite aussi par cette action à découvrir le forum, son espace jeux, ses infos sur le 9 ème art, ses images insolites, la sik, les blagues etc .
Un endroit à découvrir et surtout à y vivre.

dyn003_original_187_260_pjpeg__d45f46acabd662fb6073bf3ca7b949a3

29/04/2010

Mandalay .T3:Invasions.

Mandalay3.jpg

 

Auteurs : Thirault ,Guice et Perkins.
Editeur : Les humanoïdes associés.
Temps de lecture : 29 min

La guerre.
Les Japonais ont envahi la Thaïlande puis se sont lancés à la conquête de la Birmanie à partir de Rangoon. La XVe armée du général Iida remonte rapidement vers le nord du pays, et prend Mandalay, forçant l'armée anglaise à une retraite humiliante et meurtrière. Les Japonais sont aidés dans leur conquête par les maquisards que dirige Alex Waters, dont Leng déchaîne les pouvoirs, créant terreur et dévastations. Pour l'avoir combattu dans la jungle, Lance Waters a compris que son jumeau n'est pas l'otage des nationalistes, mais leur guide sanguinaire. Lance fait partie d'une troupe commando d'élite et les hommes de sa division font le << sale >> boulot en incendiant les puits de pétrole de Yenangyaung que convoitaient les Japonais, puis en restant en arrière pour couvrir la retraite de l'armée anglaise et des civils (Indiens pour la plupart) qui tentent de gagner les Indes. C'est la seule issue, car la route de la Chine est déjà coupée : elle est contrôlée par Leng et Alex. C'est paradoxalement au coeur de ce conflit inhumain que l'humanité des protagonistes va se révéler.

Lire la suite

28/04/2010

Voyageur . Passé 1.

Voyageur9.jpg

Auteurs : Boisserie,Stalner ,Rollin.
Editeur :Glénat.


Echafaudages.
On ne dose pas toujours très bien les effets d'un saut temporel... Mark le Voyageur, alors qu'il tentait d'échapper à son présent pour sauver Clara et son enfant, en fait l'amère expérience en s'écrasant sur les échafaudages de Notre Dame de Paris... en 1165 ! Jeté dans une geôle crasseuse, il comprend
très vite que ses fabuleux pouvoirs, érodés par la fatigue, ne lui permettront pas de s'échapper du Moyen Âge...

 

Lire la suite

27/04/2010

Le casse,Le troisème jour.

Casse (Le)2.jpg

 

Auteurs : Meunier et Guérineau.
Editeur : Delcourt.



Le miracle ?
Jésus de Nazareth a été condamné, il sera crucifié.
Impossible d'interférer dans ce qui semble déjà écrit.
Impossible de dérober Jésus à de telles autorités. Impossible d'aller contre les desseins de l'Éternel.
Impossible ? Marie Madeleine et Jacques le Juste ne l'entendent pas ainsi.
Contre tous, y compris contre la volonté de Jésus lui-même, ils le libéreront... mort ou vif".

Lire la suite

26/04/2010

Samurai,T5:L'île sans nom.

Samurai5.jpg

 

Auteurs : Di Giorgio et Genêt.
Editeur : Soleil.

Bushido.
Après s’être échappé vivant des griffes du 13e prophète, Takeo reprend sa quête là où il l’avait abandonnée. Seul, il se rend sur l’île sans nom, là où il devrait enfin retrouver son frère, et avec lui, tout son passé. Mais ce n’est pas la seule chose qu’il trouvera sur cette île maudite... Sa détermination ainsi que la voie du Bushido, qui guide chacun de ses pas, pourraient bien être mise à rude épreuve...

Lire la suite

25/04/2010

Le jeu de la couverture.

On a voulu le scinder mais il revient inlassablement empoissonner la vie du gouvernement .Finalement, le premier ministre a rendu sa démission au grand vizir.
Celui ci a décidé de le sauver en l’expatriant très très loin  jusqu’ en Indonésie. Il profite ainsi de son envoyé spécial auprès des vaches pour lancer sa nouvelle manche. Et oui le JDLC est de retour ce lundi et c’est Mangela qui sera le maître de cérémonie.
Venez jouer au jeu que le monde entier nous envie. Pour plus d’info rendez vous sur le forum, topic JDLC XIV. Tout le monde est le bienvenu, les habitués, les nouveaux, les pros ou les novices.

Exemple : thème = tête

T1


il faut répondre

T1 = Achille Talon - cerveau Choc OU

08:07 Publié dans Autres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeu, jdlc, bd, couverture, forum

23/04/2010

Interview de Julie Maroh.

dyn008_original_350_498_jpeg_2551150_a067b74459de1702c149dd7cfa6c0ce2Suite à mon coup de cœur pour le bleu est une couleur chaude , j'ai pris contact avec Julie Maroh pour une petite interview.
Et voici le résultat .Bonne lecture .



1-J’ai lu sur ton blog que  Le bleu est une couleur chaude, c’était 5 ans de ta vie .Un parcours du combattant pour pouvoir éditer ta première BD ou un esprit perfectionniste ?
En fait, j'ai commencé ce projet quand j'étais encore en études et je ne pouvais qu'y consacrer mon temps libre entre les cours. Il a donc fallu plus de trois ans pour l'écriture et le découpage du récit, lentement mais sûrement, et puis ensuite le temps de réalisation de l'album. Je ne pense pas que ce soit une question de perfectionnisme, mais juste les circonstances. Et puis j'ai eu pas mal de périodes de creux où je n'arrivais rien à produire.

2- N’as-tu pas eu des craintes par rapport au thème de ta BD qui parle de l’homosexualité féminine ?
Non, pas du tout. J'espère juste qu'on ne croira pas que l'histoire vise un lectorat bien défini, je n'ai pas créé ce discours pour un public lesbien.


0


3- Penses tu que ta BD apportera une petite brique au regard que portent les gens sur l’homosexualité ?
Justement, c'est plutôt pour cela que je l'ai écrite, et donc pour tous ceux que j'aimerais convaincre. Je n'ai aucune certitude sur le poids qu'aura l'album publiquement mais quand je reçois des commentaires ou des mails de lecteurs qui me rapportent l'effet qu'a eu la BD sur eux et/ou sur d'autres personnes, je suis rassérénée.

4-Beaucoup d’émotions passent par des regards ou de petits gestes .C’est cet échange d’émotion que tu voulais partager avec le lecteur ?
Quand j'écris je ne pense pas au lecteur. Ça m'influencerait beaucoup trop, je crois! Pour ce qui est de la retranscription des émotions, j'avoue que c'est une des choses que je préfère travailler en BD. L'avantage de la jonction entre textes, images, blancs. Et pour ce récit en particulier, la découverte de ses propres sentiments et la connection qu'on éprouve vis-à-vis de l'autre sont un pilier de l'album. Regards, gestes et subtilités en sont donc une réalité à traiter.

5- ça fait quoi de lire autant de louanges et d’avis positifs ?
Plaisir, bien sûr! Les seuls avis que je reçois sont ceux des lecteurs qui postent des commentaires sur le blog, ou m'écrivent par email. Et puis évidemment mon entourage, certains libraires... Mais au-delà je ne sais pas quel accueil reçoit le livre à grande échelle, et je ne lis pas les critiques en ligne. J'espère juste qu'il puisse toucher un large public, j'entends: un public varié.



sortie-album-web


6- Quelle est la part d’autobiographie pour ce Bleu est une couleur chaude ? Je parie que c’est une question qu’on te pose souvent (désolé) ?
On me pose souvent la question oui. J’ai l’habitude de répondre que la première source d'inspiration d'un auteur c'est soi-même, mais que ça ne veut pas dire qu'on parle de ce qu'on a vécu. On est obligé de se transposer dans la narration, de ressentir, de réfléchir à ce que pensent et décident nos personnages, et pourquoi. En fait c'est un boulot de schizophrène!
On est donc obligé de pouvoir se projeter, ça demande un peu de vécu mais surtout de l'imagination je pense.
Donc la part d'autobio' de l'album... elle est inexistante dans la forme, mais présente évidemment dans le message que je veux faire passer, dans ce que je pense de l'amour, et le pouvoir que j'y attribue.


7- Que peut-on te souhaiter pour le futur?

Continuer à me goinfrer de chocolat sans chopper de caries.

Un grand merci à Julie Maroh pour avoir accepter cette interview.

cbbd-web1