Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/05/2010

VICTOR SACKVILLE - Tome 22: Frontière Nord

dyn002_original_400_544_pjpeg__3e94369897ddb61306d76ca874968090.jpg

Dessin : Francis Carin - Scénario : François Rivière et Gabrielle Borile

Editions Le Lombard.

Résumé (de l'éditeur) : En temps normal, Vlissingen est un charmant petit port de pêche hollandais. En ces temps de Première Guerre Mondiale, c'est une plaque tournante des espions et résistants de toute l'Europe. Victor Sackville et Anton y sont dépêchés afin de juger si le dénommé « Braco » a les épaules pour devenir le nouveau chef du réseau britannique. Un superbe prétexte qui permet à G. Borile, F. Rivière et F. Carin de nous offrir une plongée au cœur des tourments de ces gens ordinaires qui avaient choisi de concilier vie de famille et Résistance !

 


Mon avis : 22e épisode d'une série qui, mine de rien, trace sa route sans faire beaucoup de vagues. Et pourtant la série compte des inconditionnels qui attendent avec impatience la sortie du prochain Victor Sackville. Pour ma part, j'en ai lu certains au début de la série puis j'ai  fait quelques infidélités en cours de route. C'est donc un peu par hasard que j'ai reçu ce nouvel épisode de l'espion de sa Gracieuse Majesté. L'histoire s'inspire de faits réels et se déroule dans la région d'Anvers (en Belgique, jusqu'à preuve du contraire!) et de Vlissingen au Pays-Bas (Flessingue en Français) sur l'estuaire de l'Escaut durant l'occupation allemande en Belgique entre 1915-1918.Afin d'éviter un exode des jeunes gens vers la Hollande puis vers la Grande-Bretagne pour enfin revenir combattre en territoire non-occupé sur le front de le l'Yser, les occupants allemands ont érigé au printemps 1915 une clôture électrifiée de 2000 volts et gardée le long de la frontière Belgo-hollandaise (sur près de 200 kilomètres).Certains Liégeois ont peut-être entendu parler de l'odyssée de l'Atlas V qui s'est passée au même moment. Ce navire avait forcé le blocus en passant de Liège à Maestricht via le cours de la Meuse. Tout cela pour vous dire que l'histoire est bien amenée et le fruit de recherches historiques. De plus, cela ne manque pas d'action. C'est plaisant à lire. Le dessin est toujours le même : précis et détaillé tant au niveau des personnages que des décors. Du beau travail de Francis Carin. Par contre, je n'ai rien à redire sur les couleurs (n'est-ce pas Samba !). Ce n'est pas clinquant mais cela donne une ambiance un peu rétro. En conclusion, une excellente Bd pour les amateurs de récits historiques...

7,0/10

Capitol.

On en parle sur le forum: ICI.

Les commentaires sont fermés.