Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/06/2010

GRAND PRIX - Tome 1: Renaissance.

dyn002_original_500_657_pjpeg__6cae57a5b1dd408ecd71eea902726493.jpg

Dessin et scénario : Marvano

Editions Dargaud

Sortie le 18/06/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Genre : Automobile/ Historique

Résumé (de l'éditeur) : Si Rudi et Bernd, les héros de cette nouvelle trilogie de Marvano, sont devenus pilotes de course, c'est avant tout par amour du danger. Dans les années 30, en effet, la ceinture de sécurité est un concept absurde, les immenses réservoirs d'essence sont hautement inflammables, et chaque virage peut provoquer un tête-à-queue fatal ! Mais le pire des périles reste à venir : en 1933, Hitler décide de faire de ces têtes brûlées les nouveaux héros du régime nazi. Le Führer apprendra que l'homme peut dompter les machines, mais pas ses semblables.


Mon avis : Dargaud lance une nouvelle série prévue sur trois tomes de Marvano, alias Mark Van Oppen.  L'ouvrage s'ouvre sur une dédicace élogieuse et très personnelle de Jacky Ickx, un des derniers « gentlemen drivers ». Il replace dans son contexte de l'époque la course automobile avant l'ère moderne où les voitures et les circuits ont été sécurisés. Il parle aussi de son époque des années 60-70.... « Je suis un survivant... » « Les statistiques étaient contre nous, avec une moyenne de trois morts par saison quand j'ai débuté en F1, soit une chance sur huit d'y rester... ». Ensuite, Marvano nous fait découvrir l'univers méconnu des courses automobiles avant la seconde guerre mondiale. Il se focalise plus particulièrement sur les constructeurs allemands Mercedes et Auto Union de Ferdinand Porsche mais aussi sur les plans d'un certain Adolf Hitler, passionné de courses automobiles bien qu'il ne sache pas conduire lui-même. Hitler veut en faire un moyen de propagande et va y mettre les moyens...

Autant le dire directement, j'ai vraiment bien aimé cet album qui a le mérite de nous replonger dans un phénomène de société de l'époque (les courses automobiles déplaçaient déjà à l'époque des foules énormes, près de 300.000 personnes à un Grand Prix au Nürburgring), dans l'ambiance qui y régnait  mais aussi la montée du nazisme. Cette période de l'Histoire a été  trop vite effacée de la mémoire collective. L'album permet de se rappeler de circuits aujourd'hui disparus ou tombés dans l'anonymat : Avus près de Berlin, l'ancien Nürburgring, le circuit au 170 virages et 22 kilomètres, Montlhéry près de Paris, Pescara en Italie. C'est aussi un hommage à de jeunes pilotes « trompe la mort ».

Au niveau du graphisme, j'ai trouvé l'album excellent. Dans son style personnel, Marvano nous livre un dessin abouti et épuré. Une belle réussite. En ce qui concerne le scénario, celui-ci est fouillé et complet. Il allie la course automobile, les petites anecdotes qui rendent la lecture plaisante et un rappel très didactique et bref des données, hommes et faits politiques de l'époque. Sans oublier de mettre une petite trame sentimentale sur la vie des pilotes, Marvano a réussi, a trouvé le juste équilibre qui rend la lecture agréable et passionnante. Les amateurs d'Histoire et de courses automobiles seront ravis. En attendant la suite...

8 /10

Capitol.

On en parle sur le forum : ICI.

Les commentaires sont fermés.