Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/09/2010

SEPT CAVALIERS - Tome 3: Le pont de sépharée

113585_c-thumb.jpg

Dessin et scénario :Jacques Terpant – D’après l’œuvre de Jean Raspail

Edition Delcourt

Sortie le : 1/09/2010

Prix : 13,95 EUR

Aventure fantastique.

Résumé (de l’éditeur) : Après avoir traversé montagnes et contrées, les cavaliers s'étonnent de la destruction du Royaume après 250 ans de paix. Le colonel-major Silve de Pikkendorff et ses hommes poursuivent coûte que coûte la route en vue d'arriver jusqu'au pont de Sépharée et de rester fidèles aux dernières paroles du Margrave : "Ce n'est pas une fuite, c'est une grande expédition comme au temps des grandes découvertes."

 


Mon avis : Troisième et dernier tome de cette histoire adaptée d’un roman de Jean Raspail.

En réalité, les Sept Cavaliers vont être qualifiés de premier cycle car Jacques Terpant va se lancer dans l’adaptation d’un autre roman de Jean Raspail dont le titre est « Royaume de Borée » qui sera considéré comme un deuxième cycle de la saga Pikkendorff. Je dois bien avouer que je suis content d’apprendre cette nouvelle car j’ai découvert l’œuvre originale de Jean Raspail grâce à cette BD. Jacques Terpant a réussi l’adaptation à la bande dessinée, un travail de scénariste pas toujours facile. Lire un roman et l’adapter dans un autre format n’est pas toujours garant du succès. Le dessin est excellent. Les visages, les chevaux, les paysages…autant de tableaux qu’on voit vivre. Ils sont saisissants de réalisme. Seul bémol, c’est la colorisation qui par moment pourrait être un peu plus légère et plus respectueuse des traits magnifiques du dessinateur. C’est l’éternel débat, déjà beaucoup relevé lors de mes chroniques. Mais cela reste un vrai plaisir des yeux de lire une Bd de Terpant. Reste l’histoire de Jean Raspail. Je ne vais pas dévoiler la chute qui tombe dans les cinq dernières planches. C’est décoiffant, inattendu, demande un peu de réflexion ; cela donne le champ à plusieurs interprétations et ne plaira pas nécessairement aux esprits cartésiens…Pour ma part, j’ai adoré cette façon de terminer cette histoire et en même temps de se donner la possibilité de relancer l’histoire. Jean Raspail est bien un de nos grands auteurs contemporains.

Je pense qu’avec ce genre de scénario, soit cela passe, et pour ma part j’en redemande, soit cela casse…Je pense que les avis sur cette série seront très divergents , partagés…L’avantage, c’est que cela donnera lieu à débat et c’est déjà une victoire pour les auteurs. Cette série de grande qualité est vraiment par ma part une découverte et cela confirme mon avis lors de la chronique des deux premiers tomes.

8/10

Capitol.

On en parle sur le forum : ICI.

Les commentaires sont fermés.