Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

25/10/2010

ORVAL - 2eme partie

orval02_115807-thumb.jpg

 

Dessin et scénario : Servais

Couleurs : Raives

Editions Dupuis

Sortie le  01/10/2010

Prix conseillé : 14,50 €

Genre : Historique/religion

Résumé (de l’éditeur) : En évoquant, à travers des épisodes choisis, la fondation, le rayonnement et la décadence de l'Abbaye d'Orval, Jean-Claude Servais brosse le portrait d'un ordre religieux animé d'un idéal de pureté, rattrapé par les turpitudes de ce monde. Il nous raconte aussi l'histoire de deux hommes que tout sépare, mais dont la destinée se retrouve liée par l'Abbaye. L'un y est moine et reste dans ses parages alors même qu'elle n'existe plus, ravagée par la Révolution. L'autre en convoite la richesse, accroché à la légende selon laquelle les moines auraient dissimulé, avant leur fuite, un trésor dans ses souterrains. Le drame, noué avant même la Révolution, éclate lorsque le fils illégitime du second surgit, et essaie d'arracher au moine reclus dans la forêt le secret de ce fameux trésor.


Mon avis : Grand admirateur de Servais, je vous avais déjà dit tout le bien que je pensais de son premier tome consacré à l’Abbaye d’Orval, halte bien connue pour tous les amateurs d’ Ardennes profondes et de boissons spirituelles…L’auteur est entré dans le vif du sujet, de son intrigue avec ce deuxième et dernier tome. Servais est avant tout un grand conteur puis ensuite un grand dessinateur. Sa façon de raconter une histoire est un exemple à suivre et à mettre en exergue. Du grand Art. Son dessin est au service de la narration, toujours aussi précis, exact, soigné jusqu’au dernier détail. Cela donne un ensemble graphique remarquable, foisonnant de couleurs (de Raives…). Il donne l’envie de se plonger dans ce lieu où règne une certaine paix intérieure, dédié à la contemplation de la nature, aux pensées, à la méditation, via son travail graphique exceptionnel…Orval n’est pas un travail classique, c’est aussi peut-être un travail de commande. Quoiqu’il en soit du succès en librairie de cet opus, il trouvera sa place dans la boutique de l’Abbaye entre les bières trappistes et les fromages. Je ne pense pas qu’il faille trop s’en faire pour Servais. Une intégrale des deux volumes à un prix raisonnable y fera un tabac auprès des touristes et pensionnaires du lieu. J’ai bien aimé ce voyage à Orval, lu dans un silence monacal. L’amour du travail bien fait, la patte de l’artisan rejaillit par le dessin de Servais. Il nous livre un album qui sort des sentiers battus et nous donne un supplément d’âme.

8 /10

Capitol.

On en parle sur le Forum : ICI.

Les commentaires sont fermés.