Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/11/2010

HOLLYWOOD - Tome 1: Flash-back

hollywwod.jpg

Dessin : Marc Malès - Scénario : Jack Manini

Editions Glenat

Collection Grafica

Sortie le  29/09/2010

Prix conseillé : 13,50 €

Genre : Historique -Cinéma

Résumé (de l’éditeur) : En 1891, Max Lexter invente les premières images animées. Il se tourne naturellement vers Edison pour l'aider à exploiter son invention. L'éminent savant, ce génie pragmatique, lui vole son procédé et l'expédie en prison pour toute récompense. Ainsi commence la déchéance de Max et l'incroyable saga du cinéma américain. Il sera sauvé par sa muse Janet et son meilleur ami bien que rival de cœur Tom Mix le cow-boy. Edison, qui contrôle l'industrie cinématographique, n'hésite pas à supprimer ses concurrents et transforme les débuts du cinéma en un Far West épique et sanglant. Pour échapper à l'ombre rapace du savant, Max, Janet et Tom Mix s'exilent dans une paisible bourgade nommée : Hollywoodland. Le répit sera de courte durée car le duel à mort qui oppose le trio au tout-puissant Edison a des enjeux bien plus profonds et mystérieux qu'une simple course au pouvoir et à l'argent.

 


Mon avis : Cette nouvelle série a pour sujet la création du cinématographe et de Hollywood aux Etats-Unis. Nous suivons Max Leter, inventeur d’un système d’image animée, dès le début du récit et ce sera le fil rouge de ce tome. Le lecteur plonge dans les Etats-Unis de la fin du 19e siècle où tous les coups sont permis, y compris les plus sordides pour arriver ou pour rester au sommet. C’est la loi de la jungle. Et c’est la toute la force du scénario. On est directement pris dans l’ambiance de l’époque et dans les pratiques « mafieuses » de certains. Le lecteur est directement pris dans le rythme soutenu de la narration et c’est la force de cet album. Le dessin, je dois l’avouer, m’a dans un premier temps paru un peu rébarbatif, peu attractif. Bien vite cependant, je me suis fait à ce style efficace et direct. Ce n’est pas le graphisme qui porte l’album, il est au service du scénario et c’est déjà très bien comme résultat. Les couleurs restent dans des teintes plutôt ternes et des teintes brunes et grises qui donnent un style rétro de bon aloi. Au final, un excellent livre et surtout le début d’une belle saga.Ce livre reçoit de très bonne critique dans la presse et c’est justifié.

8 /10

Capitol.

On en parle sur le Forum : ICI.

Les commentaires sont fermés.