Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/12/2010

Murena T8: La revanche des cendres.

Murena8.jpg

 

Auteurs : Dufaux et Delaby.
Editeur : Dargaud.
Sortie : 11/2010.
Le grand incendie.
Néron en a rêvé. Lucius Murena l'a fait: incendier Rome. Pourtant, en expiation de sa faute, le jeune patricien tentera de sauver un maximum de vies humaines. Chacun, nantis et plébéiens, cherche une issue. Tandis que certains se jettent dans le Tibre, d'autres atteindront non sans mal le Champ de Mars. Le quartier du Transtibérin est épargné par les flammes. C'est là que vivent Pierre et les chrétiens. Plus homme que dieu, l'empereur est en proie au doute. Mais si Rome dévastée attise la cupidité des uns, elle révèle aussi quelques belles âmes.


Je flambe.
Cela faisait 8 tomes que j’attendais, 8 albums que je couvais entre les pages. Mais mon heure est arrivée et Rome ne peut que constater ma force, mon appétit, tout doit disparaitre, telle est ma devise. Pour lutter contre moi, des petits êtres bien pathétiques, la fuite est leur seule option, même leur empereur semble bien démuni  contre moi. Pourtant, je vois dans ses yeux, que je l’intrigue, que je le fascine. Un Néron bien différent de celui proposé par Hollywood, on est loin du fou incendiaire. Il me parait même sympathique ce petit dieu, seule la politique et ses conseillers le pousse vers les extrêmes. Qui n’a pas de démons intérieurs d’ailleurs? Moi, c’est cette saleté d’eau que je maudis. Mais pour le moment je savoure ma gloire, ma reconnaissance internationale. Je dois avouer que je ne suis pas tout seul dans cette aventure. Il y a d’abords mon dessinateur, maître Delaby .Je lui dois beaucoup car il a su me magnifier, me sublimer, me rendre presque beau .Ensuite, je suis habillé de couleurs chaudes et envoutantes par mon petit coloriste, Jérémy. Et puis, il y a mon conteur des mots, mon Jean adoré, mon démystificateur, mon  conciliateur, euh non, ça c’est un autre. Jean, c’est un peu ma mèche, celui qui allume le feu, celui qui s’amuse avec les destins, avec l’histoire.
Alors,  n’hésitez plus, venez me voir, j’arrive toujours à raviver la moindre étincelle.
Le feu.
9-17b2.gif

 

 

On en parle sur le forum.



murena_8_2.jpg

Les commentaires sont fermés.