Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/03/2010

Vous aimez ....

Romain Hugault?

pinuupwingII

 

Nous aussi.

25/02/2010

Le cadeau d'Antares.

Courez vite vous procurer le tome 3 d’Antares, il vient tout juste de sortir. Si vous êtes dans les premiers à l’acheter, vous aurez droit à un T-shirt gratuit  que voilà.

antares3

antares

09/12/2009

L'interview de David Ratte.

David ratte (Auteur du Voyage des pères, Toxic planet et Majipoor)a eu la gentillesse de bien répondre à quelques questions de votre serviteur.

dratte001

1. Comment t'es venu l'idée de raconter une histoire sur les pères des apôtres ?

Par une belle nuit de pleine lune, le ciel s’est ouvert et j’ai reçu une vision divine. A moins que ce ne soit lors d’une promenade en forêt quand un buisson en flammes m’a parlé ! Non je plaisante !
J’ai eu cette idée un beau jour sous la douche. Bien sûr elle était le fruit de choses plus ou moins conscientes que j’avais emmagasiné dans un coin de mon cerveau : lectures, films, réflexions, associations d’idées ... Toujours est-il que l’ensemble s’est mis en place dans ma tête sous la douche (comme quoi il est bon d’avoir de bonnes habitudes d’hygiène !). En sortant de ma salle de bain, j’ai sauté sur mon ordinateur pour proposer l’idée à Pierre Paquet, mon éditeur. Je lui ai fait un premier mail avec juste le titre, puis un second avec 5 lignes de pitch. Il m’a dit « banco » et m’a immédiatement envoyé un contrat. Le voyage des pères était né !


voyage-peres-t2-david-ratte-L-12. Un sujet qui aurait pu être casse gueule, tu n'as pas eu des craintes vis-à-vis de réactions des « religieux » ?

Même si j’ai essayé de rester le plus neutre et le plus respectueux possible par rapport à la question de la foi, j’avoue qu’après avoir fini la réalisation du tome 1, j’ai eu une sorte de frayeur ... J’ai craint que l’album ne trouve pas son public, ni du côté croyant ni du côté athée ... Finalement j’ai été rassuré assez vite, chaque type de lecteur pouvant s’identifier à l’un des 3 pères de l’histoire. Les « religieux » m’ont même décerné le prix de la BD chrétienne !

3. Le VDP est une série avec énormément d'humour, c'est un moyen pour faire passer un message qui lui serait plus sérieux ?

Je ne sais pas s’il y a vraiment un message dans le VDP. Il y a surtout une réflexion sur certains grands  thèmes : La foi, la tolérance, la relation père-fils ... Ce qui m’intéresse ce n’est pas de donner des réponses ou d’exprimer des opinions personnelles, mais plutôt de me poser des questions et d’essayer de comprendre les opinions des autres.

4. Jonas ne ressemble t'il pas à notre société actuelle?

Il me ressemble surtout à moi ! Le côté râleur, la mauvaise foi, le cynisme ... Bon, attention ! Je ne suis pas toujours comme ça ! Mais ce sont quelques-uns de mes défauts ... et quand on y réfléchit, ce sont aussi quelques-uns des défauts de la société actuelle.

5. Les percepteurs d'impôt sont ils réellement la plaie de l'humanité ?
Oulala ! Attention ! Je n’ai jamais dis ça ! Soyons clairs ! J’aime les percepteurs d’impôts ! Les percepteurs d’impôts sont mes amis !
Par contre, au 1er siècle, ils étaient plutôt mal vus. C’était souvent des Juifs qui trahissaient leur peuple en travaillant pour les Romains. Et en plus ils trahissaient aussi les Romains en détournant l’argent. Bref ils étaient considérés comme des pêcheurs irrécupérables.

60311_7
6 Le tome 3 des VDP sera il l'épilogue de cette série et pour quand peut-on l'attendre dans les librairies ?

En effet, le VDP se terminera avec le tome 3. Si tout va bien, il devrait paraître au printemps ou à l’été 2010.


60312_7


7. L'humour dans le VDP est vraiment excellent, est ce facile de la retranscrire dans une BD ?

En fait, je ne me pose pas vraiment la question dans ces termes. Je ne suis pas un auteur besogneux qui réfléchit pendant des heures à un bon mot ou une mise en scène.
Je travaille beaucoup à l’instinct. Les idées drôles (en tout cas, les idées qui me font rire) me viennent assez naturellement au fur et à mesure que je dessine. Je les écris rarement d’avance. J’ai besoin de voir mes personnages en situation. À ce stade, je ne me pose pas beaucoup de question. Si l’idée me fait rire ... alors je l’utilise, quitte à dévier un peu de mon canevas originel.
Ce mode de fonctionnement comporte certains risques en terme d’homogénéité ... mais je l’avoue, je ne sais pas faire autrement.


Majiipoor tome 18. Pour faire la transition vers Majipoor, j'ai remarqué que c'est deux fois des femmes qui s'occupent de la colorisation, c'est un hasard ou alors recherchais-tu une sensibilité toute féminine pour réaliser la colorisation ou bien es tu un grand séducteur?

C’est un pur hasard. Sylvie Sabater m’a été présentée par Pierre Paquet, et Myriam Lavialle par Olivier Jouvray. Mais je dois reconnaître que j’apprécie de travailler avec des femmes. Et ça n’a rien à voir avec la séduction ! C’est juste que j’ai grandi entouré de femmes. Ensuite en entreprise j’ai toujours travaillé avec des femmes. Et aujourd’hui, que ce soit chez Paquet ou chez Soleil, mes interlocuteurs sont presque exclusivement des interlocutrices.
En fait, Olivier Jouvray est une sorte d’exception dans mon paysage professionnel !


9. Dans Majipoor , on découvre réellement une autre facette de  David Ratte avec un dessin nettement plus réaliste, imaginatif  avec tout un monde à créer de toute pièce, ça dû être un fameux challenge à relever ?

Et c’est l’une des choses qui m’a motivé à accepter ce projet. Je voulais m’ouvrir de nouveaux horizons graphiques. Au début ça a été un peu compliqué. Je n’arrivais pas à m’affranchir du style du VDP. Les premiers croquis que j’ai faits pour Majipoor étaient catastrophiques. Et puis j’ai eu une sorte de déclic. J’ai changé d’outils (j’ai abandonné le feutre au profit du pinceau japonais), j’ai changé de format de travail, j’ai arrêté de faire des croquis et je me suis lancé directement sur une planche test ... et là, ça a fonctionné !
Je ne suis pas forcément satisfait de tout ce que j’ai dessiné dans le 1er tome. Je suis très loin de maîtriser le style réaliste, mais j’apprends au fur et à mesure. Majipoor est pour moi une sorte de laboratoire dans lequel j’expérimente de nouvelles techniques graphiques et narratives.


10. Les regards de tes personnages sont remplis d'émotions, c'est un point que tu juges important pour faire passer un sentiment vers le lecteur ?

Absolument ! Pour moi l’émotion est capitale.
J’aime faire passer des choses à travers le regard de mes personnages ... alors dès que le scénario s’y prête, je me lâche !


11A. Carabella est vraiment trop mignonne, a elle un modèle dans la vraie vie ?

Hé ! Hé ! Joker !


david-ratte-paquet-750393

11. Un Majipoor te prend il plus de temps qu'un VDP à réaliser ?

Oui ! Tout simplement parce que je travaille à un format 2 fois plus grand et qu’il y a 2 fois plus de cases par planche. Les planches du VDP sont au format A3 tandis que celles de Majipoor sont en A2.

12. Peux-tu nous dire comment tu travailles pour réaliser une planche ?

Je travaille à l’ancienne. Papier, crayon bleu, encrage. Rien de très original.
En dernier recours je me sers de photoshop pour quelques corrections mais ça reste assez léger. C’est un outil que je ne maîtrise pas assez pour en faire un usage intense.
Et puis, j’aime le contact du papier ...

Mon travail est bien sûr différent sur le VDP et sur Majipoor.


Pour le VDP j’écris mon scénario scène par scène en notant tout un tas de dialogues dans lesquels je pioche au moment de la réalisation finale. Je ne fais pratiquement pas de story board. Je gribouille directement sur la planche et je me lance.

Pour Majipoor je me base sur le scénario d’Olivier. Là je fais un petit story-board format post-it pour voir comment je vais tout faire rentrer. En général je travaille sur plusieurs planches en même temps et je me concentre d’abord sur les cases qui me semblent les plus importantes ou qui m’inspirent le plus. Si je bute sur une case, je la laisse de côté jusqu’à ce que je trouve la bonne idée ou le bon angle de vue. Une case crayonnée est immédiatement encrée. Par contre, en général je fais d’abord tous les premiers plans et je travaille sur les arrières plans par la suite. Cette méthode de travail peut sembler assez décousue et ferait certainement hurler la plupart des auteurs, mais c’est celle qui me réussit le plus tout en préservant au maximum la spontanéité.


inter22_olivier_s13. Comment se passe la collaboration avec Olivier Jouvray ?

Très bien ! Olivier a compris que je suis moi-même scénariste donc il me laisse beaucoup de liberté au niveau de la mise en scène. Il me fournit un scénario ou chaque planche est écrite comme un roman avec dialogues et descriptifs de l’action. Mais il me laisse décider du nombre de cases, de leur forme, du rythme, etc ... et ça me convient très bien.
Pour moi la mise en scène est la partie la plus enthousiasmante du travail d’auteur, alors j’aurais du mal à collaborer avec un scénariste qui m’imposerait le nombre de cases, leur contenu exact, etc ... Je sais que beaucoup de scénaristes travaillent de cette façon, mais pour moi, c’est cantonner le dessinateur à un rôle de simple exécutant. Très peu pour moi.
Du coup, je dessine chaque planche et je ne la soumets à Olivier qu’une fois qu’elle est entièrement terminée. Je ne lui propose pas de story-board, mais un produit fini dans lequel j’ai le sentiment d’avoir tout donné. Et si ça ne lui convient pas, je recommence, je modifie, je m’adapte.
Encore une façon de faire qui peut sembler peu cohérente, mais il n’y a que comme ça que je m’éclate !   


ratte-772430



14. Connaissais-tu l'oeuvre de Silverberg avant de la mettre en BD ?

Oui ! J’ai découvert l’univers de Majipoor à l’age de 16 ans. Et depuis je suis un fan inconditionnel de Silverberg. Il fait partie de mes 2 écrivains préférés (l’autre étant Emile Zola). J’achète tout ce qu’il écrit. Chaque fois que j’entre dans une librairie, je regarde s’ils n’ont pas un Silverberg qui me manque ! Et si j’en trouve un, c’est la fête !
J’ai relu la plupart de ses romans plusieurs fois et en particulier « Le château de Lord Valentin » qui sert de base à notre adaptation BD.
Alors autant dire que quand Olivier m’a appelé pour me proposer de travailler sur cette adaptation ... là aussi c’était la fête !

15. Qui sont tes premiers lecteurs ?

Ma femme ... mes enfants.

16  Vu tes 3 séries actuelles, j'ai l'impression que tu n'aimerais pas être enfermé dans un style bien défini, vers quoi voudrais-tu ensuite te diriger ?

Un jour, un célèbre scénariste m’a dit que je devais choisir au maximum 2 styles et ne plus en sortir pour ne pas dérouter le lecteur.
Raisonner de cette façon est au-dessus de mes forces ! J’aime trop la BD pour me restreindre à un ou deux genres.
J’ai actuellement une dizaine de projets en tête et chacun correspond à un univers différent.
Malheureusement, je n’ai pas le temps de tout faire et j’en éprouve une immense frustration. Sans compter que je n’ai pas l’intention de laisser tomber pour autant les style du VDP et de Majipoor.
Bref, tout ça est bien compliqué !
Mes envies du moment vont plutôt vers le roman graphique. Je prépare actuellement 2 projets qui je l’espère séduiront un éditeur.

17 .Ton coup de coeur BD du moment irait pour ?

798479804Pico Bogue chez Dargaud.
C’est drôle et en plus c’est joli !

02/11/2009

Américan Trip, l'interview.

Brice Mallié (Eillam) a eu l’amabilité de bien vouloir répondre aux questions de Samba. Américan Trip est sorti chez Grand Angle en aout 2009 et dont voici un petit résumé.
americantrip_

Après un très grave accident, Nonne a fait l'objet d'une thérapie cellulaire non-homologuée.
Une thérapie qui va provoquer un étrange résultat. La main de lionne peut traverser le verre... Alors que les scientifiques mesurent l'importance de leur découverte et le profit à tirer de leur cobaye, Hanne s'évade. Traquée, elle trouve refuge dans le camping-car de trois jeunes Français dont les vacances aux Etats-Unis vont se transformer en course poursuite. Les trois amis étaient venus observer la nature sauvage de l'Adirondack Park, pas devenir gibier.
Vous avez dit American trip ? Bad trip.
americantripv



1. Comme il s’agit de ta première BD, je suppose que c’est un rêve qui se réalise ?
Oui, c'est l'aboutissement de plusieurs années de travail pour enfin voir l'album sur papier...je suis très content du résultat!

2. Peux-tu nous dire quel a été ton cheminement pour en arriver à signer chez Grand Angle ?
Après mes études de dessin, j'ai commencé à travailler dans l'illustration pour enfants et le jeu vidéo tout en envoyant des projets de BD aux éditeurs.
C’est Grand angle qui m’a contacté par l'intermédiaire d'Hervé Ritchez
Il m’a présenté Christophe Pernoud mon scénariste sur American Trip et après quelques pages d'essais on a signé le projet chez grand Angle


3. Peux-tu nous expliquer comment tu travailles pour réaliser une planche ?
Christophe m'envoie le sequencier de l'album.....je commence par un story board des pages en format A4 ou je place mes bulles et je travaille la narration
Et une fois que c'est validé, je les mets au propre en grand format A3...puis les pages sont scannées et envoyées chez le coloriste


4. Comment s’est passé ta collaboration avec Christophe Pernoud ?
Excellente, Christophe est quelqu'un d'adorable, il m'a laissé carte blanche sur l'album....

5. Pourquoi un album de 97 pages dans un format très comics ?
A la base il devait sortir en 2 volumes mais comme le volume 1 n'était pas encore publié lorsque j'ai eu fini le tomes 2, on a décidé de sortir directement l'intégrale...pour le format c'est un partie pris de Grand Angle...personnellement j'aime beaucoup le résultat!

6. Cet album a un scénario très crédible qui s’attache aux petits détails, tu n’as pas trop transpiré à la mettre en dessin ?
Sur certaines, c'est sûr que je me suis pas mal creusé la tète pour avoir une bonne lisibilité de l'action, c'était un challenge de l'album...
americantrip1_pla


7. Les personnages sont très typés et différenciés, c’est une démarche voulue de ta part ?
Certainement...j'aime beaucoup les personnages Typés dans les jeux vidéo avec les héros très marqués...c'est Hervé qui m'a un peu canalisé à ce niveau sinon je les aurais encore plus typés physiquement :)
american_trip_image2


8. Comment réalises-tu les couleurs ?
Sur cet album on a fait appel à des coloristes car pour mon premier album je me sentais pas de les réaliser....sinon je travaille avec l'ordi pour mes couleurs

9. Que préfères-tu dessiner ?
J’ai une préférence pour les personnages.....

10. Y aura-t-il une suite à Américan Trip ?
Il n'y a rien de prévu pour le moment....

11. Le trip des « frenchies » sent le vécu, je me trompe ?
Oui, je crois que les frenchies sont inspirés par des amis de Christophe mais moi même j'ai eu l'impression de reconnaître des potes lorsque j'ai lu l'histoire....
americantrippl4T1


12. As-tu un nouveau projet en gestation ?
En ce moment je suis en train de travailler sur un projet de bd Humoristique mais il n'y a rien de signer

13. Que nous recommandes-tu comme lecture indispensable ?
Kogaratsu de Mitchez et Bosse
Terres d'ombre de Springer et Gibelin
Ian de Meyer et Welhman


14. Quels sont tes « maîtres «  dans le monde de la BD ?
Giraud, Loisel, Vatine

15. Quels conseils donnerais-tu à un jeune artiste qui voudrait débuter dans le 9 ème art ?
Travailler l'anatomie et les volumes des personnages ...

16. Qu’apprécies-tu lors des dédicaces lors d’un festival BD ?
J'apprécie beaucoup l'accueil faite par les organisateurs et les rencontres avec les lecteurs et les autres auteurs de BD ...

p1060302


17. Des dates pour des prochains festivals où tu seras ?
Pour le moment je n'ai pas de dédicaces pour les festivals, mes prochaines seront en librairie...
Le 7 novembre je dédicace à la librairie  BD Flash de Rambouillet et le 5 décembre à la librairie “Culture et Loisirs“ à Aubenas


18. Y a-t-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre ?
Je n'en ai pas !....il y avait déjà tout ce qu'il fallait comme questions :)

Un grand merci à Brice Mallié pour avoir accepté cette interview.
N’hésitez pas si vous avez d’autres questions à lui poser de la mettre dans les commentaires.
Le blog de Brice ICI.


PS : Ce blog est grand ouvert à d’autres interviews d’auteurs, il suffit de m’envoyer un petit mail.

06/10/2009

Le jeu de la couverture ,JDLC.

La 10 ème edition vient de se terminer avec le poduim suivant.podiumjdld10-13cfa80.jpg
Qui sera sur le podium de la 11 ème edition? Plus d'info via le forum , topic , Jeu de la couverture.

06/08/2009

Dupuis dans un labyrinthe.

Une visite dans le labyrinthe de Barvaux.
J'y ai trouvé des personnages bien connus de chez Dupuis.
agent212
femmes en blanc
melusine
petit spirou
pierre tombal
tuniques bleues


Vous les avez tous reconnus?

21/07/2009

Contern 2009(3).

14 :00, je réattaque mais comme je n’ai plus trop envie de trop dépenser, je pense me faire dédicacer les albums que j’ai pris pour l’occasion .J’en ai trois : Les Eternels de Meynet, Oh les filles T2 de Lepage et Croisade de Xavier. Meynet , j’oublie tous les tickets ont été distribué. Je tente Lepage. 14 :30 , l’auteur arrive, ça va assez vite. Je demande Agnès, cheveux long ou court  qu’il me propose. Je lui laisse le choix. Je m’imagine que ça ne doit pas être comique de faire des dessins à longueur de journée. Eux des esclaves et nous des piquets….heureusement qu’on peut parler à d’autres passionnés dans les files. Bref, Emmanuel Lepage me parle des responsables de chez Futuropolis qui sont quasi tous des anciens de chez Dupuis ou Aire Libre.

Lepage

 

Ensuite un coup de folie, je tente Philippe Xavier, 12 personnes devant moi……A peine arrivé qu’un responsable me met sur mon dos «  fin de la file ».Donc, c’est moi le dernier  qui aura une dédicace pour ma « croisade ». Dans la file, on a parlé de Romain Hugault et de planeur, et oui ! 1H30 plus tard, me voilà devant Xavier. Il doit être content car je suis le dernier, on refait les présentations quand il devine que c’est moi Samba « le bugatti ».Le tome 4 est en colorisation chez Chagnaud et le nouveau cycle  sera basé sur Gauthier avec peut être un S à Croisade. On verra. Sinon vous pouvez constater que même en fin de festival, le trait est toujours aussi magnifique.


Xavier


Et voilà on peut repartir à 17 :15, mais avant une petite signature de Meynet .Voilà la boucle est faite et à l’année prochaine.